Vincent Mignerot

La vie sans la mort                                                                                                                                                                            

Sans qu’elle y parvienne jamais totalement, l’humanité travaille ardemment à ne plus faire exister ensemble vie et mort. Les bénéfices, sans les désagréments. Le plaisir, la peine, jamais en même temps. Le beau et le laid, loin l’un de l’autre.                                                                                                                         

Négatif et positif existent pour l’humain indépendamment, dans une alternance maîtrisée, confortable et négociable. Le négatif est évité par tous les moyens, ces moyens mêmes que nous nous octroyons en profitant sans vergogne des ressources vitales.

Esthétique de l’avenir                                                                                                                                                                  

Les moyens vont manquer, le négatif va ressurgir, nous n’avons pas le choix. Les filtres opaques – plus que cela, les masques – que nous avons interposés entre nos intentions et leurs effets vont se déliter, se désagréger progressivement, irrémédiablement.                                                                                             

Mais nous avons trop dénié, nous ne savons plus faire. Il faut retrouver le lien, rétablir la continuité, restaurer en quoi vie et mort sont unies.

Un travail d’artiste                                                                                                                                                                     

Réassembler les formes, les attitudes, les expressions, les mouvements, les regards. Parce que le projet pour demain, celui du beau qui accompagnera la négativité, sera celui qui réconciliera les émotions contrariées, opposées, clivées.                                                                                                                                      

Le négatif fait partie du tableau. Il nous a faits aussi, humains, lapins, bactéries.

 

Vie et mort neutralisées en un même objet enfin fiable, enfin solide, qui contre le délitement du réel assurera la solidité intérieure. Parce qu’il nous faudra trouver le meilleur équilibre possible dans les compromis, l’art de demain sera celui de la composition.

Vincent Mignerot

Extrait de la postface Esthétique de l’Avenir écrite pour le livre Myxomatoses

(dessins J. Reverdy, écrits C. Redelsperger, design N. Sibellas, Chromie F. Berrué, éd. Des Filles Normales 2017).

Vincent Mignerot est auteur et chercheur indépendant en sciences humaines. Développant une « théorie écologique de l’esprit », il se questionne sur la singularité de l’humanité dans un contexte évolutif universel.

http://vincent-mignerot.fr/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vincent_Mignerot

https://www.revue-opossum.net/vincent-mignerot-1

https://www.desfillesnormales.com/myxomatoses

© 2018.

  • Facebook Basic Black
  • Black Instagram Icon